--- Base de données : Secrets Secrets de l'Empire --
--- Entrée n°131 ---

Nom : Ahassah
Âge : 49
Race : Humaine
Rang : Seigneur
Liens : Enfant (Identité inconnue)


Ahassah a toujours été un seigneur Sith préférant l'usage de la force brute pour résoudre les conflits, aussi la voir à la tête d'un ordre désireux de se faire discret est surprenant.
Elle a combattu au front contre la république de nombreuses fois, période durant laquelle elle recueilli éloges et admiration de la part de ses hommes, qui la qualifiaient de leader exemplaire.
Elle est obstinée et autoritaire, ce qui ne peut que nous laisser supposer qu'elle dirigera l'ordre d'une main de fer. Cependant, ayant été éloignée depuis trop longtemps des intrigues et complots quotidiens des sith, elle risque fort de se voir mise à mal par la sournoiserie de certains.
Son accent mais aussi ses manières, plaçant avant tout l'honneur et le respect, semblent indiquer qu'elle est originaire d'une famille noble d'Aldérande, mais aucune de nos pistes n'a aboutit.
Il s'agit là d'un seigneur Sith s'étant distingué lors de nombreuses batailles, notamment durant la prise de Balmorra.
Voici un enregistrement extrait des archives du Glaive Obscur.

 ''La Paix est un mensonge
Seule la Passion existe,
La passion me confère la Force,
La Force me donne la Puissance,
La Puissance m'offre la Victoire,
Et la Victoire me libère de mes chaînes.''


D'aussi loin que je me souvienne, ce dogme a toujours résonné en moi, trouvant son écho au plus profond de mon être.
Depuis ma naissance et durant toute mon enfance, j'ai toujours eu tout ce que je désirais, je pensais être libre, et heureuse.
Je me trompais. C'était une cage dorée.
La guerre a fini par atteindre notre planète. J'ai vu les membres de ma famille partir pour la guerre, vêtus de leur tenue de combat reluisante. Certains sont revenus, d'autres non. C'est ainsi que se passe une guerre. Elle prend certaines vie pour en épargner d'autres, sans aucune logique, aucun sens, rien.
Un soir, un Sith a fait irruption dans notre maison. Je me souviendrais toujours de ses hurlements de rage, qui se déversait sur nous comme un ouragan balayant tout sur son passage. Et je me souviendrais toujours de ses yeux rougeoyants qui me fixaient à travers ce masque de fer représentant un crâne.
Beaucoup sont morts, j'ai survécu. Je n'ai jamais su ce qu'avait vu le sith en moi, mais il m'a prise avec lui et m'a amenée sur Korriban, berceau des sith, là où meurent les faibles et où vivent les forts.
J'étais forte, j'ai triomphé des épreuves les unes après les autres, écrasant mes concurrents sans la moindre pitié, sans le moindre remords. C'est ainsi que je suis devenue un Seigneur Sith, et envoyée au front, pour la gloire de l'Empire.
J'ai participé à de nombreuses batailles, défais de nombreux ennemis, abattu des centaines de soldats, fais exécuté des dizaines de mes hommes, commis d'innombrables meurtres, causé tant de destruction... C'était magnifique, et je contemplais mon œuvre comme un peintre admire son tableau, en admiration devant son travail. La perfection à l'état pur.
Grâce à mes faits d'armes sur Balmorra, j'ai été rappelée sur Dromund Kaas. Certains disaient que c'était un honneur, mais moi je connaissais la vérité. Le conseil noir n'aime pas les sith indépendants qui prennent trop d'importance, il voulait me garder auprès de lui.
Certaines personnes ont essayé de me tuer, en envoyant des assassins. Ils ont vite appris qu'on ne me tue pas aussi simplement. Car sur Balmorra, j'ai trouvé un allié puissant : Ha'keer le Destructeur. Je ne sais pas pour quel dessein il m'a juré allégeance, mais je n'ai jamais eu à douter de sa fidélité envers moi. Et si autrefois son masque en métal m'effrayait, aujourd'hui le fait de contempler le crâne qu'il arbore me donne confiance.
Au fil des ans, et après l'invasion de Zakel, j'ai pris conscience de la pourriture qui gangrène l'Empire, une gangrène qu'il faut éradiquer par les flammes de la haine, et de la guerre.

Je serai ce feu purificateur, moi, Ahassah la Sinistre, l'Écarlate, le Fléau de la République, la Bouchère de Balmorra, je libérerai l'Empire, et lui ferai connaître un nouvel essor. 


--- Fin d'entrée n°131 : Seigneur Ahassah ---
--- ---